10 ans de la Fondation RTE à Nancy : Un journée dans les territoires

Le 20 décembre dernier, la Fondation RTE a fêté ses 10 ans à Nancy avec son équipe-relais régionale, en présence de Jean-Pierre Desbrosses, Président de la Fondation et Frédéric Dohet, le nouveau Délégué général, de la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire Grand Est et de Lorraine Active. L’occasion de réunir parrains et porteurs de projets, managers et salariés pour célébrer l’engagement des acteurs de la Fondation en faveur de l’économie sociale et solidaire. La Fondation s’est ensuite rendue à Belleau, auprès de l’association Equit’aide,  soutenue en 2012.

« La Fondation RTE traduit la politique de Responsabilité Sociale de l’entreprise. Elle a pour vocation d’accompagner la transition écologique et sociale dans les campagnes françaises, rappelle Frédéric Dohet, Délégué général. C’est ce que nous faisons en soutenant des projets portés par l’économie sociale et solidaire. Qu’ils soient en lien avec la culture, l’environnement, l’éducation ou qu’ils confortent le tissu économique local en matière d’emploi, ces projets ont en commun de servir l’intérêt général, et ce, de manière durable. La Fondation est très attentive à ce que chacun d’entre eux devienne un véritable projet de territoire. »

Le rural d’abord

 

Correspondante régionale de la Fondation dans l’Est, Mai-Phuong Pham est à l’écoute des porteurs de projets depuis 2012 et a notamment pour rôle de « conseiller les associations dans la constitution de leur dossier de demande de soutien. Je suis là pour répondre à leurs interrogations, les renseigner sur les critères de sélection, vérifier l’éligibilité de leurs projets avant de les porter auprès de l’équipe de la Fondation. Parfois nous les redirigeons vers d’autres fondations quand leur demande ne correspond pas à notre vocation qui est de soutenir des initiatives innovantes et durables en faveur du développement économique et social en milieu rural. »

Parrains, ne plus s’abstenir !

 

«  Depuis 2008, précise Mai-Phuong, la Fondation a apporté son concours à 66 projets répartis sur le Grand Est et la Bourgogne Franche-Comté pour un financement total de plus d’1,4 million d’euros ». Six de ces dossiers ont été lancés en 2018, dans le Doubs, la Haute-Marne, les Ardennes et l’Aube. Seule ombre au tableau, la difficulté à trouver des parrains. « Le parrainage est une démarche volontaire qui appelle un investissement personnel, rappelle Mai-Phuong. Les marraines et parrains sont des ambassadeurs de l’engagement de la Fondation et, au-delà, de toute l’entreprise RTE en faveur des territoires. Ils incarnent ses valeurs d’ouverture, de solidarité et de générosité. Ils donnent bénévolement de leur temps pour accompagner un projet soutenu par la Fondation. Leur engagement de proximité et le partage de leur expérience permettent de nouer des liens forts et durables avec les associations soutenues. Afin de reconnaître leur implication, la Fondation RTE accorde aujourd’hui du temps aux parrains à hauteur d’une journée par an et prend en charge leurs frais de déplacement. »

Philippe Bossu ABRACADABRA ©

 

Visite de l’association Equit’aide Handi Cheval Lorraine

 

Des rires d’enfants, des adolescents en pleine simulation d’encadrement ; c’est dans une atmosphère à la fois studieuse et chaleureuse qu’Etienne Albert, co-fondateur d’Equit’Aide, accueille l’équipe de la Fondation RTE en cette froide mais belle journée de décembre.

Ce sont les écuries qu’il pointe immédiatement ; ils sont là-bas une vingtaine de chevaux, partenaires et socle de l’éducation de ce centre d’équicie. Ni simple équitation ni équithérapie, l’équicie est une profession certifiée dont l’essence est de participer au développement des personnes fragiles ou en situation de handicap grâce au lien qu’elles établissent avec le cheval.

Cette formation est l’aboutissement d’un long processus fondé sur la solidarité et l’amour du cheval. En 1997, Isabelle Claude et Etienne Albert sont deux travailleurs sociaux passionnés de chevaux ; ils décident de mettre leur effort en commun pour créer en Meurthe-et-Moselle un ranch accueillant les publics fragiles et en situation de handicap.

C’est en 2012 que la Fondation RTE intervient : trop à l’étroit dans leurs locaux, exposés au froid et aux intempéries, l’association nous sollicite afin de réhabiliter la « halle à grains » afin de créer un espace administratif, des locaux de formation et deux gîtes labellisés « tourisme handicap », permettant de diminuer ainsi les contraintes de déplacement, d’améliorer la qualité d’accueil et d’offrir des lieux de séjour et d’activité aux différents handicaps.

De formations en rencontres, et avec la présence de locaux performants, la professionnalisation de leur activité s’affirme avec la création en 2014 du métier d’équicien et l’ouverture en 2015 de l’Ecole Supérieure Européenne d’Equicien, unique en genre en Europe.

Ils sont aujourd’hui une vingtaine d’élèves à suivre la formation continue de trois ans, plus d’une cinquantaine à suivre des stages et une trentaine de familles à s’installer chaque année dans les gîtes du ranch. Une belle réussite pour Equit’Aide et une fierté pour toute la communauté de la Fondation!

Pour plus aller plus loin, rendez-vous sur le site d’Equit’aide : https://www.equitaide.com/