COMMUNAUTÉ DE LA FONDATION : 6 QUESTIONS À PIERRE GALLO-SELVA, CORRESPONDANT

“Je trouve que le soutien des projets et les échanges avec les structures de l’économie sociale et solidaire permettent une belle ouverture personnelle et professionnelle. “

En 6 questions, découvrez celles et ceux qui font vivre la Fondation RTE !

Présents dans les 7 régions RTE, les correspondants sont le contact de proximité des porteurs de projet et des collaborateurs de RTE engagés aux côtés de la Fondation. Dans le cadre du dépôt d’un dossier de demande de soutien, les correspondants sont disponibles pour répondre aux premières interrogations des porteurs de projet avant examen plus approfondi par l’équipe nationale.

Comment as-tu découvert la Fondation RTE ?

C’est grâce au précédent correspondant régional, Michel Aujoulat, et aux communications internes (mails, intranet) et externes (compte Twitter : @FondationRTE) que j’ai découvert la Fondation RTE.

 

Pourquoi et comment es-tu devenu correspondant ?

Michel Aujoulat, précédent correspondant régional de la Fondation RTE en région Auvergne-Rhône-Alpes était un collègue du Service Concertation Environnement Tiers. J’ai travaillé avec lui sur des projets de création de lignes et de postes électriques. A son départ à la retraite, il m’a proposé de reprendre le rôle de correspondant régional. J’ai accepté et suis toujours en contact avec lui car il est désormais instructeur pour la Fondation ! C’est top car il m’a beaucoup appris dans le domaine de l’environnement, de la concertation et évidemment de la Fondation et de l’économie sociale et solidaire (ESS). Une vraie transmission entre générations.

Je trouve que le soutien des projets et les échanges avec les structures de l’économie sociale et solidaire permettent une belle ouverture personnelle et professionnelle. Il incarne un aspect de la Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) de l’entreprise RTE à laquelle je suis fier de contribuer.

 

Quelle est ta plus grande fierté en tant que correspondant ?

Je suis correspondant régional depuis un an et demi. J’apprécie les petits succès du quotidien comme répondre aux questions des structures qui souhaitent déposer des dossiers. C’est aussi toujours un plaisir de trouver des salariés qui sont intéressés pour devenir parrain ou marraine des projets.

 

Peux-tu nous parler d’un projet qui t’a particulièrement marqué ?

Un projet qui m’a particulièrement marqué est « Job in Rural Life ». En effet, ayant eu un parcours scolaire assez atypique, je trouve l’initiative très pertinente et intéressante* d’autant plus dans un contexte d’accès difficile à la formation et à l’information dans des secteurs ruraux.

*JobIRL accompagne les jeunes dans leur choix d’orientation et leur insertion professionnelle en mobilisant l’innovation numérique et en leur permettant d’échanger avec une communauté de professionnels et d’étudiants prêts à répondre à leurs questions sur les métiers et sur les formations 

 

Si tu étais une innovation qui a révolutionné la société, tu serais…

L’invention du covoiturage. En effet, je suis quelqu’un de très sociable et curieux, j’aime échanger avec les autres et c’est un moyen plutôt écologique pour se déplacer. Je l’utilise assez souvent en complément de location de voitures en auto-partage et du train car je n’ai pas de voiture personnelle.

 

Si vous souhaitez être informé dès qu’un projet est à parrainer en région Auvergne-Rhône-Alpes, n’hésitez pas à contacter Pierre !  (06 99 89 15 89 / pierre.gallo-selva@rte-france.com).