Communauté de la Fondation : 6 questions à Sergeï A., parrain

« Pouvoir échanger avec les acteurs locaux de leur contribution au projet que nous soutenons et des rôles de la Fondation et de RTE de manière plus générale a été un grand moment de fierté. »

 

En 6 questions, découvrez celles et ceux qui font vivre la Fondation RTE !

 

Depuis sa création en 2008, la Fondation RTE offre la possibilité aux salariés de l’entreprise RTE de s’engager auprès des structures qu’elle soutient. Près de 420 parrains et marraines ont ainsi pu découvrir l’entrepreneuriat social et solidaire en jouant le rôle d’ambassadeurs de la Fondation à leurs côtés temps de la réalisation du projet. S’ils le souhaitent, ils peuvent également participer à la vie de l’association en mettant à sa disposition leurs compétences ou leur réseau.

 

Rencontre avec Sergeï, Chargé d’études expertise au CNER (?), parrain du projet Recyclerie 2.0 de la Recyclerie en Pays de Bray, dans l’Oise.

 

Pourquoi êtes-vous devenu parrain ?

La possibilité offerte par la Fondation à chaque salarié de RTE de s’impliquer auprès d’une association m’a tout de suite plu car je suis convaincu que l’engagement personnel et le bénévolat sont des facteurs clés pour construire une société plus juste et plus heureuse. En devenant parrain de ce projet de Recyclerie, j’avais envie d’essayer ce modèle d’engagement, différent de celui que je connais par ailleurs.

 

Comment décririez-vous la relation de parrainage ?

De cette courte expérience, je retiens que le parrainage représente surtout un lien humain entre la structure qui porte le projet et la Fondation.

 

Quelle a été votre plus grande fierté en tant que parrain ?

Lors de l’inauguration de la Recyclerie 2.0, la Fondation RTE était la seule à être représentée parmi les structures privées ayant participé au financement. Et je n’étais pas seul, car Jean-Michel (instructeur du dossier) et Colin (chargé de mission à la Fondation) m’accompagnaient. J’étais fier d’être de ceux qui représentaient la Fondation ce jour-là, on démontre dans les faits que l’on va au-delà du simple financement des projets. D’ailleurs, la Fondation travaille actuellement avec l’association sur la réalisation de son bilan carbone. Pouvoir échanger avec les acteurs locaux de leur contribution au projet que nous soutenons et des rôles de la Fondation et de RTE de manière plus générale a aussi été un grand moment de fierté.

 

 

Que diriez-vous aux salariés de RTE qui hésitent à sauter le pas du parrainage ?

Osez ! C’est l’occasion de découvrir des secteurs d’activités éloignés des métiers de RTE, de rencontrer des acteurs engagés dans leur territoire et de grandir humainement.

 

Si vous étiez une innovation qui a révolutionné la société, vous seriez…

Difficile de se comparer à une révolution ! Mais s’il faut se lancer, je choisirais l’imprimerie et par extension Internet : il s’agit pour moi d’outils très puissants pour la communication entre les individus et pour la diffusion des connaissances, j’espère pouvoir jouer ce rôle de transmission et de partage à mon échelle.