La Fondation RTE soutient 11 nouveaux projets !

Le Comité exécutif de la Fondation RTE s’est réuni mercredi 6 octobre pour accorder son soutien à 11 projets ; découvrez-les !

 

 

 

Pour répondre aux multiples enjeux auquel le territoire de l’Argonne Ardennais est confronté, l’association FJEPCS (Foyer des jeunes et d’éducation populaire et sportive) La Passerelle propose au sein de son centre social implanté à Vouziers de multiples services : livraison  de courses à domicile, la mise à disposition d’un réseau de visiteurs à domicile. En réponse aux demandes nombreuses formulées par les adhérents de l’association et des habitants du territoire, le centre social se lance dans le développement d’un atelier de récupération et réparation de vélos. Une vélo-école sera également proposé à tous ainsi qu’un service de location de vélos à assistance électrique.

 

Les coteaux en Pays de la Loire sont pour la plupart classés zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique, floristique et pour certains zone Natura 2000. Ces sites, souvent difficiles d’accès, disposent de terres assez pauvres avec affleurements rocheux, limitant la biodiversité. Le Conservatoire des Espaces Naturels des Pays-de-la-Loire œuvre à améliorer la connaissance et la gestion de la biodiversité des sites à travers la mise en réseau des acteurs et gestionnaires d’espaces naturels des Pays de la Loire et la sensibilisation des publics. Le projet est appelé à être valorisé auprès de tous les publics et fait appel à un ACI pour sa mise en œuvre ce qui induit la création d’emplois de travailleurs saisonniers dans le domaine viticole.

 

Faunalis est une association créée en 2020 sur le territoire du pays de Retz pour la construction d’un centre de soins de la faune sauvage autochtone en détresse. Les animaux sont accueillis et soignés dans l’optique de les relâcher dans leur milieu naturel. Ce projet contribuera à la professionnalisation de la prise en charge des animaux blessés et à compléter géographiquement le réseau des centres de soins. A travers cette action, l’association souhaite également sensibiliser les publics à la nécessité de préserver la biodiversité et les écosystèmes locaux.

 

Créée en 1996, l’association Castel Renaudais Insertion accueille des femmes et des hommes en difficulté au sein de son Atelier Chantier d’Insertion. Le projet « Terre Solidaire au féminin » s’inscrit dans une dynamique en faveur de la promotion de la consommation responsable et de l’inclusion. L’association a décidé de s’engager dans la création d’un « atelier agricole » et de recruter de nouveaux salariés en insertion à temps partiel pour assurer la production fruitière et sa transformation en confiture.

 

La Bizz’Art Nomade est créée en 1991 sur le territoire de la Drôme Provençale. L’association organise des spectacles afin de renforcer l’accès à la culture, animer le territoire et développer une réflexion sociale et solidaire. A la suite de la crise sanitaire de 2020, l’association a annulé son festival annuel et a développé une offre de spectacle itinérant. La structure s’est équipée d’une roulotte écologique, énergétiquement autonome pour se produire en milieu naturel et promouvoir le développement durable.

 

La Maison de l’Illustration (LaMIS), créée en 2017, est issue d’un collectif de citoyens désireux de s’investir dans un projet culturel et social sur le thème de l’illustration. Son objectif est de créer un pôle rural de référence nationale autour de l’illustration en vue de dynamiser le territoire et renforcer le lien social. Seront proposés des expositions, des ateliers pratiques et des rencontres avec les artistes autour des métiers de l’illustration. Ces activités seront porteuses d’emplois tout au long de l’année.

 

Depuis 2000, La « Fondation de l’Armée du Salut » gère des centres d’hébergement, des logements d’insertion et des ACI. A Chambon-sur-Lignon, la structure a développé une ressourcerie-recyclerie. Le projet consiste à développer un tiers-lieu solidaire avec la réhabilitation de deux bâtiments en plein cœur du village. L’initiative permettra de développer une boutique et une épicerie solidaire avec livraison à domicile, un lieu d’accueil pour les permanences sociales, un espace numérique et des logements solidaires, avec la création de nouveaux emplois d’insertion.

 

Somme Nature Services, association créée en 2019, a pour objet de créer des synergies entre la gestion et la valorisation du patrimoine rural et environnemental et l’emploi non délocalisable. Elle ambitionne de créer un Atelier Chantier d’Insertion   « Repères », à Ham, spécialisé dans l’entretien des espaces communaux, des abords de route de l’Est de la Somme et de la réserve nationale des marais d’Isle et de ses abords.

 

Sassetot-le-Mauconduit est un territoire enclavé situé entre deux vallées avec une population vieillissante. Le Mouvement Actif pour une Vie Durable (MAVD) a vu le jour en 2007 pour y favoriser l’éducation au développement durable. L’association souhaite aménager un café culturel associatif, « le Café des Transitions », au sein de l’ancien presbytère de la commune. En plus des activités classiques d’un café culturel associatif, le projet prévoit la création d’un café des enfants, un point de rencontre des mères au foyer, une bourse aux jobs, un point d’accueil d’une Amap.

 

  • ATRE A Contre-Courant (62 – Pas-de-Calais)

Le territoire de Ternois est impacté par le chômage de longue durée et la précarité des jeunes. Créée en 1990, ATRE (Artois Ternois Récupération Emploi) est un acteur important de l’insertion à travers sa ressourcerie, son atelier ou son pôle d’éducation à l’environnement. En pleine expansion, l’association ambitionne de réunir sur un même lieu l’ensemble de ses activités, de développer de nouveaux ateliers au sein de la ressourcerie, d’agrandir le magasin et le café solidaire.

 

  • Fabrique des mobilités – Lustar (65 – Hautes-Pyrénées)

Lustar fait partie d’une communauté de 50 communes très rurale et avec une population vieillissante confrontée à la fracture numérique. L’association y apporte des réponses en menant des actions de sensibilisation en itinérance dans les communes du territoire et chez les artisans de la région. Le projet vise à créer un FabLab rural mobile afin d’équiper le territoire en outils de fabrication numérique accompagné par des ateliers, des formations et des évènements d’acculturation aux outils numériques.