LA FONDATION RTE SOUTIENT 11 NOUVEAUX PROJETS !

Le Comité exécutif de la Fondation RTE s’est réuni mercredi 16 mars ; 11 nouveaux projets soutenus.

 

Pour de nouvelles maisons Habit’âge en Pays de la Loire (49 – Maine-et-Loire)

Après une première expérimentation réussie à Fontaine-Guérin, l’association Habit’âge porte un second projet d’habitat senior solidaire avec un espace d’animation locale. Forte de son expérience, l’association propose également un nouveau dispositif d’accompagnement appelé « Habit’âge & Co » ouvert à tous les initiateurs d’habitat senior inclusif. Il permettra d’appuyer les porteurs de projet sur les dimensions sociales, territoriales, architecturales et économiques. Le but est de favoriser la coopération des acteurs de l’habitat pour accompagner les seniors dans leur choix de résidence.

 

A.MO.R. Antennes MObiles en zones Rurales (03 – Allier)

Avec pour objectif de proposer de nouveaux services de proximité aux personnes privées d’emploi, le projet A.MO.R. vise à mettre à disposition et déployer plusieurs antennes mobiles aménagées sous forme de camions-bureaux pour leur offrir un accompagnement socioprofessionnel. Le projet permet non seulement de lutter contre le chômage et le manque de mobilité de ces populations mais également de réduire la fracture numérique.

 

Circuit de cinéma itinérant Pays de Fayence (83 – Var)

L’association la Maison pour Tous se lance dans la création d’un un circuit cinématographique itinérant. Plusieurs formats au programme : soirées festives autour d’un film, débats avec les associations locales, ateliers pédagogiques avec les écoles et projections spécifiques pour les personnes âgées, notamment en maison de retraite. Une initiative qui contribue à enrichir la vie culturelle de la Communauté de communes du Pays de Fayence et des Adrets de l’Estérel.

 

Développer une Ressourcerie dans le Haut-Var (83 – Var)

L’association La Lorguaise souhaite développer et professionnaliser son activité de collecte, de valorisation, de vente et de sensibilisation à la consommation éco-responsable. Une ambition qui nécessite le recrutement de premiers salariés ainsi que son installation dans un site supplémentaire. Le projet permettra de créer progressivement de l’emploi  sur un territoire qui présente un taux de chômage important et de développer des synergies intercommunales et citoyennes.

 

Garonne Digital Tour (31- Haute-Garonne)

L’association Bus Mobile Informatique créée en 2019 a pour but de lutter contre la fracture numérique. Ces ateliers s’adressent à toutes les personnes souhaitant découvrir et développer leurs connaissances informatiques afin de les aider et les rendre indépendants par rapport à la dématérialisation des services sociaux. L’association souhaite acquérir un véhicule itinérant pour apporter une aide complémentaire sur leur lieu de vie aux personnes fragilisées et isolées qui ne participent pas habituellement aux ateliers.

 

La Maison des Solidarités (80 – Somme)

L’association Oisemont Solidarité accompagne plus de 300 personnes en situation de précarité alimentaire et financière en leur proposant des ateliers d’accompagnement pour pallier le manque de services publics et sociaux dans ce territoire peu dense. L’association souhaite construire une Maison des Solidarités pour avoir un ancrage territorial, une structure de référence où les publics peuvent se rendre. La Maison sera un lieu polyvalent équipé avec un atelier informatique, un atelier jardin, un espace dédié au tri et à la vente de vêtement, des espaces équipés pouvant accueillir des réunions

 

Territoire Zéro Chômeur TOPE 5 – LE RESSORT (86 – Vienne)

L’association Chapeau créée en 2021 est implantée à Saint-Pierre-de-Frugie en Dordogne. L’association souhaite ouvrir un tiers-lieu afin de créer un maillage dense du territoire néo-aquitain. L’objectif est de proposer en pleine campagne un espace un espace de travail de qualité, chaleureux, ouvert et multiple et de favoriser le développement économique local tout en accueillant également des activités associatives culturelles et environnementales.

 

Vélo-école itinérante en Ardèche (07 – Ardèche)

Au sein de la commune du Teil en Ardèche, les habitants se remettent en selle grâce à des ateliers d’initiation leur permettant d’être autonomes à vélo, d’améliorer leur parcours-mobilité et de faciliter leur trajets quotidiens. La vélo-école itinérante doit permettre à chacune et chacun d’apprendre ou réapprendre à se déplacer à vélo en sécurité. Une phase de test de vélo à assistance électrique (VAE) sera aussi proposée pour les personnes ayant besoin de se déplacer sur de longues distances ou sur des territoires vallonnés.

Le Nomad’ (34 – Hérault)

Depuis 10 ans, les Rencontres des Cultures en Pic Saint-Loup, une saison itinérante de spectacles vivants, arpente le territoire pour diffuser, au plus près des habitants de toutes générations et catégories sociales, une certaine idée de la culture, celle de la culture comme facteur de lien social, de création de communs et de réflexion sur le monde. Dans le but d’amplifier la portée des actions de la saison itinérante tout en diversifiant les activités proposées, l’association propose une solution innovante: un lieu mobile. Composé d’un camion et d’une caravane, d’un demi-chapiteau et d’un mobilier léger pour accueillir les habitants, ce convoi s’installera au cœur des villages du Pic Saint Loup, durant 2 à 3 semaines avant le spectacle prévu sur la commune.

 

Tiers-lieu Le Sonneur (24 – Dordogne)

Au cœur du Périgord Vert, la commune de Saint-Pierre-de-Frugie (500 habitants) propose une dynamique nouvelle dans un territoire rural fragile souffrant de l’éloignement des pôles urbains, de la rareté des emplois et des services socio-culturels. L’objectif est de proposer en pleine campagne un espace de travail de qualité, chaleureux, ouvert et de favoriser le développement économique local tout en accueillant également des activités associatives culturelles et environnementales.

 

Production de ganivelles à Emmaüs Lespinassière (11 – Aude)

Fondée en 2015, Emmaüs Lespinassière lutte contre les injustices et les diverses formes d’exclusion. Commune parmi les plus faiblement peuplées de l’Agglomération de Carcassonne, peu dynamique économiquement et au relief escarpé, Lespinassière a néanmoins la particularité d’être une commune forestière de grande importance. Le projet vise à mettre sur pied une unité de production de ganivelles, clôture formée par l’assemblage de lattes de bois. La production sera assurée au quotidien par les salariés en insertion d’Emmaüs dans le cadre d’une gestion durable de la ressource. La production permettra de valoriser une richesse locale tout en redynamisant un territoire économiquement fragile à travers la relocalisation d’une filière bois.