Resultats CS mars 2017 - bandeau

La Fondation RTE soutient 6 nouveaux projets

Le 29 mars, la Fondation RTE réunissait son premier comité de sélection de l’année 2017. A cette occasion, 6 nouveaux projets ont été soutenus pour un montant global de 115 000 €.

Dans la Haute-Marne, l’atelier chantier d’insertion de la « Régie rurale du Plateau » s’est réapproprié les techniques de réhabilitation du bâti en pierre sèche qui caractérise ce territoire. Dans le cadre des chantiers, les habitants et touristes sont sensibilisés à la valeur de ce patrimoine comme aux techniques de restauration grâce à des ateliers de découverte et des animations culturelles organisés en lien avec la commune de Cohons. L’association souhaite se doter d’une Brigade itinérante pour répondre à la demande des communes environnantes et atteindre l’équilibre économique de son activité “pierre sèche” en augmentant sa productivité.

Plus au Sud, dans le département de la Drôme, l’association « Archi’jeux » souhaite acquérir les locaux qu’elle occupe pour y développer ses activités d’animation à destination des habitants, des établissements scolaires et des structures sociales du territoire. Elle proposera de nouvelles formes de jeux, particulièrement pour les adolescents, un catalogue de formations pour les professionnels de la petite enfance et du milieu médico-social, et favorisera les échanges entre les habitants au sein de son café.

A quelques kilomètres de là, dans le Vaucluse, l’association « Basilic Diffusion », qui gère le cinéma Le Cigalon à Cucuron, souhaite en développer une version itinérante de manière à faire bénéficier de ses activités les publics peu mobiles, comme les scolaires et les personnes âgées, ainsi que les populations les plus isolées de la Communauté territoriale Sud Luberon. Sur le même mode, elle proposera des ateliers d’éducation à l’image et d’initiation aux techniques de l’audiovisuel.

En Dordogne, l’association « Pays’en Graine », qui permet aux candidats souhaitant démarrer une activité en agriculture biologique de tester sans prise de risque leur projet sur des espaces-tests, développe une Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole (CUMA) pour permettre la mutualisation de matériel et des compétences liées entre agriculteurs “couvés” et agriculteurs expérimentés.

Dans l’Eure-et-Loir, le « Comité de Bassin d’Emploi du Perche nogentais » souhaite ouvrir un tiers-lieu à Nogent-le-Rotrou pour répondre à des besoins liés aux problématiques issues de l’éloignement domicile-travail et de l’accès aux ressources numériques. Il proposera ainsi, en accès payant, un espace de travail partagé, des bureaux et une salle de réunion à destination des associations et organismes tels que Pôle Emploi ou la Mission Locale. En accès gratuit et ouvert à tous, seront disponibles un espace ressources offrant de la documentation sur le monde associatif et l’emploi ainsi qu’une bourse de bénévolat, et un espace de pratiques numériques doté d’outils informatiques et accueillant des ateliers de formation.

Enfin, dans le Loir-et-Cher, l’association « L’Echalier » participe à l’animation culturelle du territoire en accueillant dans la Grange de Saint-Agil les acteurs associatifs locaux, des compagnies d’artistes en résidence, ainsi que les habitants à qui elle propose des ateliers de pratique amateur et divers événements culturels. Afin d’augmenter ses activités, en s’adressant également à des publics fragiles, l’association souhaite améliorer sa capacité d’accueil en assurant notamment une ouverture annuelle de la Grange. Il lui faut ainsi réaménager ses locaux pour agrandir ses espaces d’accueil et de stockage et pouvoir embaucher un nouveau salarié.