La Fondation RTE vous présente les 11 projets soutenus en mars 2019

Épicerie citoyenne, espace de coworking solidaire, tiers lieu pour la jeunesse rurale, sensibilisation à la transition écologique… Les projets de mars 2019 rendent compte de la diversité des solutions apportées par l’économie sociale et solidaire aux problématiques rencontrées en milieu rural.

Le projet Compétences actives ! initié par l’association ACT’ENS à Vezin-le-Coquet en Ille-et-Vilaine (35), développe un accompagnement pour les personnes en fragilité afin qu’elles retrouvent du sens et soient actrices de leurs projets. Deux programmes sont mis en place : « Jardin et plaisirs » et « Acteur et bénévole ». Les activités de maraîchage bio, de culture ou de bien-être, servent de support pour remobiliser les personnes fragiles en développant la confiance en soi, l’autonomie, l’envie d’agir.

Afin d’offrir aux jeunes du monde rural les moyens d’agir sur le développement et l’animation de leur territoire, le MRJC a créé un nouveau concept : La Fabrique du Monde Rural. Il s’agit d’un tiers lieu, confié aux jeunes dans une démarche de co-construction avec les acteurs locaux pour faire émerger de nouvelles formes de solidarité. À Combeaufontaine en Haute-Saône (70) ce tiers lieu accueillera entre autres un café associatif, des fablabs, un jardin d’environ 1000 m² exploité en permaculture.

Après la fermeture du dernier commerce de proximité, des habitants de Gilly-sur-Loire en Saône-et-Loire (71) se sont fédérés autour d’un projet d’épicerie associative, l’Epicerie de Gilius. Fonctionnant en circuit court, dans le respect de l’environnement, cette épicerie sera aussi un lieu de vie et de convivialité grâce à l’organisation d’ateliers de bien-être, bricolage et travaux manuels. Un service en itinérance sera également mis en place permettant de livrer les villages à proximité et les publics peu mobiles.

Familles Rurales est une association qui agit en faveur des familles sur tout le territoire. À Rodez en Aveyron (12), elle met en place, entre autres, un lieu d’accueil enfants-parents, un lieu destiné à des formations d’accompagnement au numérique (lutte contre l’illectronisme), ainsi qu’un service mobile de crèche dans les communes rurales isolées. Les services proposés visent à favoriser la conciliation de vie familiale et de celle professionnelle des habitantes de la commune.

Implanté à Termes d’Armagnac dans le Gers (32), le projet InSite propose aux communes de moins de 1000 habitants d’accueillir sur leur territoire une colocation de jeunes volontaires sous le statut de service civique qui mèneront des projets à fort impact social et environnemental. InSite accompagnera les communes tout au long du projet. Le projet a pour but de favoriser la cohésion sociale et la solidarité au sein des villages et permettre à des jeunes de développer leurs compétences.

 

L’association Mahra-Le-Toit produit du bois de chauffage dans le cadre d’un atelier chantier insertion. Elle souhaite développer ses activités tout en offrant de nouveaux supports d’apprentissage de son activité d’insertion de personnes éloignées de l’emploi. Cette action s’inscrit dans le projet de Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte initié par la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer dans le Pas-de-Calais (62).

Le département de l’Hérault (34) souffrant d’une double carence en ouvriers viticoles qualifiés et d’une offre de formation adaptée à des publics en difficulté, la SCIC « Vigne de Cocagne » a créé en 2017 la première entreprise d’insertion vini-viticole biologique de France sur le domaine de Mirabeau. Fort du retour d’expérience de ses premières vendanges, en 2019, « Vigne de Cocagne » va améliorer le mode de désherbage des parcelles, et concrétiser l’aménagement des caves en intégrant des dispositifs de sécurité pour les salariés.

L’association APREVA (47), garage social et atelier chantier d’insertion, apporte une réponse de proximité aux problèmes de déplacement des personnes démunies et éloignées de l’emploi. Après l’ouverture d’un garage solidaire, elle souhaite aujourd’hui répondre aux besoins des communes rurales de l’est du département en ouvrant un nouveau garage sur la commune de Bon-Encontre. Ce nouveau projet permettra aux personnes les plus démunies de cette partie du territoire, d’accéder aux services de l’association en offrant des possibilités supplémentaires d’insertion dans le domaine de la mécanique automobile.

Sollicitée par la mairie de Sagnes-et-Goudoulet (07) pour réinvestir une ancienne école du village qui a fermé en 1982, l’association APATPH a décidé de faire de ce bâtiment un lieu d’hébergement touristique prioritairement destiné aux aidants naturels et aux personnes handicapées, mais également aux touristes de passage. Le lieu proposera à sa clientèle des activités touristiques étant organisée par les bénévoles de l’association et d’autres associations locales.

Implantée à Poucharamet (31), l’association 3PA développe des actions de sensibilisations et de formation aux métiers de la transition écologique à destination des jeunes en situation de décrochage scolaire. Pour prolonger son offre et répondre ainsi à une demande forte, la structure a lancé en 2018 un parcours diplômant avec la création d’un CAP Constructeur bois. Ce modèle de lycée technique privée, à but non lucratif agréé par le Rectorat d’Académie, met en œuvre une pédagogie partant de la pratique pour aller vers la théorie. Pour gagner en efficacité et aborder des réalisations plus techniques, la structure doit réaménager rapidement son atelier et s’équiper d’un parc de machines à bois professionnelles.

Le projet « A la conquête des territoires ruraux » consiste à lancer une antenne expérimentale basée à Châteauroux (36) dans l’objectif de financer et d’accompagner la création et le développement d’entreprises ou de permettre l’accès à l’emploi salarié pour des publics économiquement fragiles en zones très rurales, en commençant par le département de l’Indre. L’antenne expérimentale appliquera le principe de la mobilité inversée : les équipes de l’ADIE iront à la rencontre des bénéficiaires potentiels à proximité de leur domicile ou sur leur lieu de travail, notamment grâce à une agence mobile.