L’association Pain et Partage, soutenue par la Fondation RTE livre des paniers solidaires dans les quartiers populaires de Marseille.

A Marseille, de nombreuses familles en situation précaires luttent contre la faim. Le confinement les éloigne de certains dispositifs d’aide. Face à ce constat, des salariés de RTE Méditerranée ont décidé d’agir.

Deuxième ville de France par sa population, la cité phocéenne est également la ville la plus pauvre sur le plan national. Quatre de ses arrondissements sont classés parmi les six communes les plus pauvres de l’Hexagone. Additionné à la crise sanitaire et économique du Covid-19, la précarité se multiplie et s’intensifie.

Denrées alimentaires pour la distribution

Devant cette situation, des salariés RTE ont lancé une collecte de fonds avec un partenaire soutenu en 2018 par la Fondation RTE, « Pain et Partage ». Cette entreprise marseillaise d’insertion par l’activité économique, produit et distribue principalement en restauration collective du pain de qualité, réalisé à partir de céréales issues de l’agriculture biologique.

« L’objectif est de récolter 4 500 € de dons, soit 150 paniers solidaires », Lionel Arzano, chef de mission dans l’association.

Avec les fonds recueillis, ces salariés vont constituer avec « Pain et Partage » des paniers solidaires de biens alimentaires qui seront livrés à une cinquantaine de familles démunies dans le quartier de la Belle de mai à Marseille. Ces paniers étant prévus pour couvrir la consommation d’une semaine, l’opération sera répétée jusqu’à la fin du confinement. Les livraisons ont commencée depuis le lundi 20 avril.

Image du laboratoire et de la fabrication du pain avant le confinement.

Vous aussi vous pouvez agir en diffusant ce message à vos amis et connaissances. Vous trouverez la page vers ce projet solidaire ici : https://www.openfoodfrance.org/fonds-de-dotation-bousol/shop#/home