Mesure d’impact social : 3ème édition pour la Fondation RTE !

Assez tôt dans son histoire, la Fondation RTE s’est questionnée sur l’impact social que son action, en tant qu’organisation redistributrice, pouvait avoir sur ses bénéficiaires et plus largement sur l’ensemble des acteurs avec lesquels elle dialogue.

 

Les deux clés de compréhension de la mesure d’impact social

Chaque exercice en la matière invite à analyser rétroactivement les impacts générés sur les parties prenantes clés, mais également à se questionner, cette fois-ci de manière prospective, sur les impacts que la Fondation souhaite avoir.

La mesure d’impact social permet de fixer un cap structuré et structurant pour une action plus efficace et ajusté aux problématiques traversées par la société. Il invite également à se questionner sur les attentes de ses parties prenantes.

 

De nombreux acteurs

La Fondation RTE a recouru à l’expertise du cabinet Nuova Vista pour mener à bien sa troisième mesure d’impact social, tout en dédiant une partie de ses effectifs au pilotage des travaux. Son parti-pris initial : adopter une démarche collégiale associant l’ensemble de son éco-système, à travers la constitution d’un comité de pilotage composé d’une quinzaine de personnes. Cette diversité de regards portés sur l’impact attendu de la Fondation a permis d’enrichir les réflexions à l’origine du cadre de cette évaluation.

 

Les enseignements

  • Il est nécessaire de bien qualifier les questions évaluatives dès l’origine et de recentrer les impacts et indicateurs associés pour que les résultats issus de la collecte, terreau de l’analyse, soient exploitables puis pilotables.
  • Il faut accepter en conséquence les renoncements, en questionnant au préalable le « pour qui » et « pour quoi » des questions évaluatives. Vouloir tout mesurer au cours d’un exercice d’évaluation est vain et génèrera des insatisfactions. Il est préférable de s’astreindre à l’exercice d’une définition claire de ses questions évaluatives, ce qui permet un gain de temps et une satisfaction globale. Le questionnement est un processus itératif qui doit s’inscrire dans la vie de l’organisation.

 

Enseignements clés 

Mesure d’impact social, objectifs du développement durable : deux cadres complémentaires

A l’image de sa fondation abritante, la Fondation de France, la Fondation RTE s’est engagée à évaluer son action au regard des Objectifs du développement durable (ODD) pour 2030.

La Fondation a ainsi travaillé sur l’ensemble des projets soutenus depuis 2015 afin de leur affecter 3 à 4 ODD pertinents au regard de leur action.

4 sont principalement présents au cœur des projets soutenus :

  • L’ODD 4 « éducation de qualité »
  • L’ODD 10 « inégalité réduites »
  • L’ODD 11 « villes et communautés durables »
  • L’ODD 12 « production et consommation responsables »

De manière transverse et structurante, l’ODD 17 « partenariats pour la réalisation des objectifs », illustre la conviction de la Fondation que la coopération des acteurs sur les territoires est indispensable pour mettre en œuvre leur projet, atteindre les objectifs qu’ils se fixent et contribuer, chacun à leur niveau, à l’atteinte des objectifs fixés dans le cadre de l’Agenda 2030.

 

Une aventure humaine

Au-delà des chiffres, des tableaux et des perspectives que permet de dessiner l’exercice, mesurer son impact social permet de révéler davantage encore le rôle de mécène de la Fondation : l’accompagnement ne se limite pas au soutien financier, la Fondation travaille à faire évoluer sa posture aux cotés des associations bénéficiaires pour relever ensemble les défis de notre siècle.

 

Les impacts présents et futurs de l’activité de la Fondation

  • Renforcer la coopération entre collectivités locales et acteurs locaux
  • Développer des projets aux impacts économiques, sociaux et environnementaux dans la durée
  • Pérenniser les entreprises sociales rurales
  • Renforcer les capacités des entreprises sociales rurales
  • Donner une visibilité nationale aux projets exemplaires
  • Partager entre ces projets et les territoires
  • Contribuer à l’évolution des compétences des collaborateurs de RTE et de leur perception de leur métier et de l’entreprise
  • Développer l’engagement citoyen des collaborateurs de RTE