ATRE

Rebondir face aux difficultés : l’exemple de l’association ATRE (62 – Pas-de-Calais)

Paru à la fin de l’année 2016, le bilan des 8 ans d’action de la Fondation Rte met en lumière 15 projets soutenus par elle entre 2008 et 2015, leur histoire ainsi que leur territoire. Parmi eux, « Restructuration et création d’activité pour la ressourcerie de l’ATRE » porté par l’association Artois Ternois Récupération Emploi.

A mi-chemin entre Boulogne-sur-Mer et Arras se trouve Saint-Pol-sur-Ternoise. Cette petite commune de 5000 habitants abrite depuis presque 30 ans les activités de l’association Artois Ternois Récupération Emploi (ATRE).  Préoccupée par les problématiques environnementales et sociales qui touchent le département du Pas-de-Calais, celle-ci forme au sein de sa ressourcerie des personnes éloignées de l’emploi au métier de valoriste. Dans ce cadre privilégié, les salariés en insertion de l’association collectent les déchets et encombrants du territoire avant de les trier et de les valoriser. Les cartons comme les plastiques sont recyclés. Le mobilier usagé est quant à lui rénové puis revendu.

Aujourd’hui, l’association pas-de-calaisienne se porte bien. Pourtant, il y a quelques années, elle a rencontré de grandes difficultés. Faute de ressources financières, elle a dû réduire ses effectifs et repenser l’ensemble de son organisation avec le soutien de mécènes comme le Crédit mutuel ou la Fondation Rte. Grâce à eux, l’association a pu aller de l’avant et mener à bien son projet. La superficie de son local dédié aux travaux de menuiserie et à la réparation des objets collectés a été multipliée par sept. Sa ressourcerie a été rapatriée dans ses propres locaux et son atelier bois a bénéficié d’un renouvellement d’équipement. Ces mesures ont permis à l’association d’augmenter son périmètre d’intervention ainsi que le nombre d’objets collectés et valorisés, d’améliorer les conditions de travail de ses salariés, et de développer une activité de fabrication de mobilier en palette.

Face aux difficultés, l’association ATRE a su rebondir. Malgré les risques, elle a fait preuve d’imagination et de détermination pour maintenir et développer son activité. Chaque année, ce sont 55 salariés en insertion qui œuvrent ensemble pour collecter et valoriser près de 1 250 tonnes de déchets.

Pour en savoir plus sur le projet de l’ATRE et les autres initiatives soutenues par la Fondation Rte.