Un nouveau garage social à « Bon-Encontre »

L’association APREVA va ouvrir les portes d’un troisième garage solidaire pour mieux répondre aux besoins des habitants des communes situées à l’est d’Agen.

Electricité, plomberie, aménagement des locaux… Les travaux s’achèvent pour préparer l’arrivée du garage solidaire d’APREVA, à la fin du mois de mai, à « Bon-Encontre ». C’est là, à l’est d’Agen que l’association va proposer ses services. Déjà basée à Lormont et Aiguillon, l’association se rapproche des communes situées à l’est du Lot-et-Garonne. « Un tiers des habitants du département vivent dans l’Agennais. Les besoins de mobilité des personnes éloignées de l’emploi y sont très importants. » explique Jérôme Troquereau, directeur de l’association. Sur ce territoire majoritairement rural, saisir les opportunités d’emploi du secteur agricole implique souvent d’utiliser une voiture pour rejoindre des zones non desservies par les transports en communs. Un obstacle que le garage solidaire veut aider à dépasser.

Le garage solidaire de Bon-Encontre est organisé en chantier d’insertion. Il va fonctionner avec 4 salariés. Son équipe va remettre en état des véhicules collectés auprès des particuliers et des entreprises pour les louer ou les vendre, à des tarifs accessibles. Le garage va également proposer des travaux de réparation. Ces prestations s’adressent à des personnes en situation de précarité orientées par les services sociaux et qui n’ont pas accès aux garages ordinaires. APREVA poursuit ainsi une double finalité sociale : permettre à des personnes en situation d’exclusion de se former aux métiers de la mécanique automobile et soutenir des personnes en situation de précarité en leur procurant des véhicules en état de marche pour se rendre sur leur lieu de travail. En 2019, le garage solidaire de Bon-Encontre compte réhabiliter 65 véhicules, vendre 30 voitures et enregistrer 2 000 journées de locations. 200 personnes vont bénéficier de ses services.

Des synergies solides

L’installation du garage à Bon-Encontre s’est imposée comme une évidence. Implantée depuis dix ans en Gironde et dans le Lot-et-Garonne, l’association APREVA a noué des relations avec un large réseau de partenaires, parmi lesquels l’association Sauvegarde. Celle-ci a proposé des locaux à partager avec l’ESAT Cart Services. Cette proximité renforce les synergies existantes. Ainsi, le garage solidaire entretient la flotte de véhicules de Sauvegarde tandis que l’ESAT Cart Services assure le nettoyage des véhicules réhabilités par le garage. L’initiative entend aussi créer du lien social en développant des relations entre les travailleurs de l’ESAT et les publics du garage. Et de nouveaux projets fleurissent déjà explique Jérôme Troquereau : « Nous envisageons de créer un « pôle mobilité » qui proposerait de nouveaux services, par exemple une auto-école sociale avec une mini-piste sur notre parking pour apprendre à conduire les véhicules sans permis. Nous imaginons aussi un projet de garage mobile, c’est à dire un camion aménagé pour aller réaliser des petites réparations au plus près des personnes isolées ». En attendant, l’association poursuit son travail quotidien avec une priorité : le sourcing des entreprises et des particuliers susceptibles de lui céder un véhicule à remettre en état.

 

La fondation RTE soutient le garage solidaire d’APREVA à hauteur de 20 000 euros, pour l’acquisition d’un camion de remorquage et l’équipement en outillage du garage. Ce projet est parrainé par Samuel Barre, technicien contremaître, du Groupe de Maintenance Régional RTE à Toulouse.

 

Crédit photo : APREVA